La vigne est une liane qui se prête à de multiples formes de support pour son développement.

Quel usage faire d'un pied de vigne

D'abord, il faut décider de l'usage que l'on va faire d'un pied de vigne. L'usage classique, en dehors des plantations orientées vers la production, est d'abord de décorer, donner du fruit, procurer de l'ombre. Le fruit peut servir de diverses manières aisément accessible à un amateur : à manger frais ou sec, en préparations culinaires, pour faire du jus, de la confiture ou de la gelée, pour utiliser les jeunes feuilles en préparations culinaires, pour vinifier s'il s'agit d'une variété de raisin de cuve.

Planter plusieurs pieds de variétés différentes multiplie les sources d'agrément.

Savoir où planter un pied de vigne

Un pied de vigne peut être planté dans le sol ou dans un pot, pour agrémenter un espace de détente, un jardin, une terrasse, un balcon.

Il faut veiller à lui procurer un ensoleillement naturel au niveau du sol d'au moins quatre heures au moment du solstice d'hiver, ainsi il aura suffisamment de soleil le restant de l'année.

Le sol doit être celui utilisé pour un jardin ordinaire ou même caillouteux mais pas d'un pH inférieur à 6 ni supérieur à 8. Si possible, faire une analyse de sol pour un meilleur choix, notamment pour le porte-greffe.

Comment choisir un plant dans le commerce

Les pépiniéristes viticoles proposent une grande variété de cépages de raisins de table et de raisins de cuve et de porte-greffes. Les jardineries proposent quelques cépages d'agréments dont les raisins sont essentiellement destinés à a consommation courante, quasiment pas à la vinification.

Il faut donc choisir le cépage en fonction de l'usage principal visé. Bon nombre de raisins de cuve font d'excellent raisins de table mais l'inverse n'est pas vrai.

Comment planter en fonction de la présentation commerciale du pied de vigne

La méthode dépend de la présentation du pied de vigne à planter. Il y a quatre formes principales :

- racines nues : couper l'excédent de racines à 2 cm de longueur, enfoncer dans un trou ménagé dans la terre, jusqu'à 2 cm sous le niveau du greffage, tasser la terre, tuteurer, arroser ;

- en pot-tuteur : enfoncer le pot-tuteur dans un large trou ménagé dans la terre jusqu'au repère indiqué par le vendeur, tasser la terre, arroser ; il faudra retirer le pot-tuteur au bout de 2 à 3 ans ;

- en pot biodégradable : enfoncer le pot dans un large trou ménagé dans la terre jusqu'à 2 cm sous le niveau du greffage, tasser la terre, tuteurer à côté du pot pour éviter d'endommager des racines, arroser ; selon l'âge du pot, il convient de veiller à ce que les racines ne forment pas un chignon ; auquel cas, il faut les déployer et les couper à une dizaine de cm ;

- en motte de terre dans un pot : retirer la motte du pot et l'enfoncer dans un large trou ménagé dans la terre, jusqu'à 2 cm sous le niveau du greffage, tasser la terre, tuteurer à côté de la motte pour éviter d'endommager des racines, arroser ; selon l'âge de la motte, il convient de veiller à ce que les racines ne forment pas un chignon ; auquel cas, il faut les déployer et les couper à une dizaine de cm.


Adhérents, connectez-vous

Vous aurez accès à tous les documents de VFR